Alors que le gouvernement propose un contrat moral aux Québécois pour le temps des Fêtes, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe (CCGRSH) souhaitent quant à elles lui offrir un contrat moral avec les restaurateurs. Après avoir consulté son réseau des chambres de commerce au cours des derniers jours, la FCCQ et la CCGRSH présentent aujourd’hui des pistes de solution au gouvernement, afin d’aider les restaurateurs à pouvoir retrouver le plus rapidement possible leurs opérations.

Le premier ministre, M. François Legault, a annoncé que les restaurants, les salles de spectacles et les salles d’entraînement situés en zone rouge resteront fermés jusqu’au 11 janvier prochain. Le gouvernement a par la même occasion autorisé les rassemblements familiaux pour quelques jours durant la période des Fêtes. Pourtant, les restaurants auraient pu représenter des lieux sécuritaires pour des réunions en famille, étant donné les nombreux investissements sur le plan sanitaire.

« C’est un coup extrêmement dur pour plusieurs entreprises, non seulement sur leurs finances, mais aussi sur leur moral. Nous comprenons que les chiffres actuels des cas de COVID-19 ne permettent pas un retour à la normale complet, mais les entreprises en restauration ont investi des sommes importantes pour l’aménagement de leurs espaces selon les meilleures normes sanitaires. Les rassemblements en nombre limité dans ces établissements auraient pu se faire sans compromettre la santé publique », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Les entreprises en restauration ont investi des sommes conséquentes pour se conformer aux mesures sanitaires. Cette annonce signe un nouveau coup dur pour l’industrie, et nous craignons des dégâts trop importants. Je suis convaincu que dans de nombreux cas, grâce aux mesures sanitaires en place, il aurait été plus sécuritaire de laisser les gens célébrer des réunions du temps des fêtes dans des restaurants plutôt que dans leur domicile. Nos professionnels de la restauration doivent faire partie de la solution. De nombreuses entreprises de la grande région de Saint-Hyacinthe risquent de ne jamais se relever face à ces longs mois de fermetures successives », a ajouté monsieur Vincent Lainesse, président de la CCGRSH.

 

Un cri du cœur de la communauté des affaires

« La communauté d’affaires, autant dans les villes qu’en région, pousse un cri du cœur devant la crainte de voir plusieurs commerces disparaître en raison de cette nouvelle fermeture prolongée. Les entreprises ont suivi toutes les consignes depuis le tout début de la pandémie. Elles ont fermé une première fois, ont investi pour adapter leur commerce, ont refermé temporairement et maintenant, on repousse encore une fois leur réouverture. On ne peut rester insensible à la réalité que ces entreprises rencontrent. Tout en demeurant vigilant sur les pratiques de santé publique, selon nous, le gouvernement devrait préparer le terrain à la réouverture des restaurants, et envoyer des signaux en ce sens aux entrepreneurs en restauration ainsi qu’à la population », a ajouté M. Milliard

« Il y a environ 21 000 établissements en restauration au Québec qui sont dans l’incertitude. Il y a des réalités régionales différentes et des solutions mur à mur sont difficilement envisageables. On comprend le défi pour le gouvernement du Québec de répondre à ces préoccupations. Seulement, il serait nécessaire qu’il envoie des signaux positifs à cette industrie, pour une reprise à court terme. Il faut travailler dès maintenant à un scénario de reprise des opérations en restauration au 11 janvier 2021, avec un nombre restreint en salle à manger, car un report au-delà de cette date aurait des conséquences encore plus dévastatrices sur l’industrie », a conclu Charles Milliard.

 

À propos de Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe (CCGRSH)

La Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, forte de son réseau de plus de

750 membres et délégués, fait partie des 15 plus grandes chambres de commerce du Québec. La CCGRSH représente un pôle dynamique d’information, de formation et de réseautage pour toute la communauté d’affaires. De plus, la CCGRSH participe, en collaboration avec les partenaires du milieu, au développement économique de la grande région de Saint-Hyacinthe.

 

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

Depuis plus de 127 ans, la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe constitue un rassemblement de gens d'affaires et une des plus puissantes forces de mobilisation de la région.

            
Contact 

780, avenue de l'Hôtel-de-ville
Saint-Hyacinthe (Québec)
J2S 5B2

Téléphone : 450 773-3474
Télécopieur : 450 773-9339

chambre@chambrecommerce.ca

Lundi au vendredi, 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30