Une fois par mois, le président de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, monsieur Vincent Lainesse, s’adresse à la communauté d’affaires concernant un enjeu du moment. Les membres sont invités à transmettre leurs réactions et commentaires à la Chambre de commerce. De plus, les membres sont invités à partager leurs enjeux respectifs, leurs préoccupations actuelles et les dossiers qu’ils souhaiteraient aborder.

 

L’arrivée du vaccin pour vaincre la COVID-19 est à nos portes et cela nous permet de voir la lumière au bout du tunnel. Malgré cette nouvelle encourageante, je suis forcé d’admettre que si nous continuons les mesures de restrictions économiques actuelles, il sera trop peu trop tard. Lors de l’arrivée du vaccin, au Québec, des milliers d’entreprises auront succombé et la grande région de Saint-Hyacinthe ne sera pas épargnée.

Nos connaissances au sujet de la COVID-19 ont grandi dans les derniers mois de la pandémie. Pourrions-nous envisager une nouvelle stratégie face au confinement? Ne devrions-nous pas évaluer la possibilité de permettre à la population à faible risque de fréquenter à nouveau les restaurants, les salles de sport et de divertissement? Les propriétaires de ces établissements et leurs équipes se sont investis, ont fait preuve d’agilité et d’ingéniosité afin d’accueillir et de desservir leur clientèle dans un lieu des plus sécuritaires et respectueux des mesures sanitaires et des exigences de la santé publique. Ces lieux devraient faire partie de la solution, surtout à la lumière des informations dévoilées le mercredi 9 décembre concernant les restaurants. L’objectif reste le même, protéger les citoyens vulnérables, mais pourrions-nous protéger nos citoyens corporatifs vulnérables également? Considérant que le risque zéro n’existe pas, est-il conséquent de maintenir un confinement généralisé? Cette question mérite bien sûr d’être expertisée, mais le temps file, et les dommages s’accumulent dans d’autres sphères que la santé publique.

Le manque de données précises et exhaustives sur les conditions de santé qu’avaient les gens qui ont contracté la COVID-19 et qui en sont malheureusement décédés est un enjeu majeur. L’information sur l’âge des personnes décédées n’est pas suffisante afin d’établir, à mon avis, un principe de confinement ciblé. De plus, je suis convaincu qu’en dressant des statistiques de ce type, nous pourrons mieux relativiser les informations et faire baisser le niveau d’anxiété de la population. Après plusieurs mois de pandémie, ne devrions-nous pas avoir accès à ces données?

De plus, en temps de pandémie, n’aurions-nous pas intérêt à encourager une santé physique et mentale accrue, entre autres par les sports et l’entrainement? Ne sommes-nous pas plus

 

préparés à faire face à un virus lorsque nous maintenons une bonne santé physique et mentale? Pourquoi ne pas laisser nos professionnels de la santé physique et du sport faire partie de la solution? Faire du sport, c’est la santé. Se divertir, s’ouvrir à la culture et la consommer fait également beaucoup de bien au moral, et en cette période difficile, nous en avons grandement besoin.

En attendant que la population soit vaccinée, je crois que l’heure est à permettre à nos travailleurs autonomes et à nos entreprises d’exercer leur travail, puisque le travail, c’est aussi la santé, et que collectivement nous prenions bien soin des personnes dont la santé est précaire. Il y a effectivement de la lumière au bout du tunnel, profitons-en pour ajuster notre stratégie de confinement afin de minimiser les victimes collatérales.

En terminant, plus que jamais, il est important que nos commerces puissent demeurer ouverts et nous devons ensemble supporter, encourager et favoriser nos commerces et entreprises d’ici.

La Chambre de commerce, les acteurs du développement économique, commercial, industriel et touristique et les médias locaux se sont unis et mobilisés afin de mettre sur pied, entre autres, un site transactionnel 100 % maskoutain où plus de 100 commerces s’y retrouvent. Je vous invite à magasiner à Boutiquemaskoutaine.com : acheter local, c’est acheter mieux!

Je profite de l’occasion pour vous souhaiter un joyeux temps des Fêtes. Le conseil d’administration de la Chambre de commerce et l’équipe permanente se joignent à moi pour vous offrir nos meilleurs vœux de bonheur, de bienveillance et de santé physique, mentale et financière.

Sur ce, portez-vous bien et au plaisir d’échanger avec vous, chers membres de la Chambre.

Vincent Lainesse
Président de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe


Vous souhaitez partager votre opinion sur cet enjeu, ce message ou souhaitez nous faire part des défis que vous vivez dans votre secteur d’activité? Nous vous invitons à nous contacter et il nous fera plaisir d’en discuter davantage afin de voir les actions que nous pourrions entreprendre, ou de vous mettre en communication avec d’autres ressources.

Depuis plus de 127 ans, la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe constitue un rassemblement de gens d'affaires et une des plus puissantes forces de mobilisation de la région.

            
Contact 

780, avenue de l'Hôtel-de-ville
Saint-Hyacinthe (Québec)
J2S 5B2

Téléphone : 450 773-3474
Télécopieur : 450 773-9339

chambre@chambrecommerce.ca

Lundi au vendredi, 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30